JOUISSANCE

3 septembre 2012

JOUISSANCE

Dans le va et vient

De nos ébats caresses

Arrive et vient

Le désir de l’envie

D’un spasme d’allégresse

De jouissance sans ennui…

Nos corps exultent

Nos ventres en luttes

Charnelles, ils s’envahissent,

S’éventrent en complices,

Nos mains s’accrochent

Nos bouches se baisent, gavroches…

Nos jambes s’enroulent,

Nos langues se roulent

Se mélangent se touchent

Dans nos avides bouches

Bavant leurs mousseuses salives

Gourmandes ; de l’autre encore plus ivre…

Spasmes ultimes

De tes seins durs et gonflés

Sur mon phallus érecté,

Tendu dur sur la baie intime

Chaude ouverte et humide

De ton chaton qui se vide…

Imaginer, voir si grande

Ta jouissance d’amour profonde,

Provoque aussi grande,

Ma jouissance immense

Lorsque, juste je pense,

A toi que j’aime ma grande…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 03 septembre 2012 à 11h30

PLUS D’AMOUR

2 septembre 2012

PLUS D’AMOUR

Juste le vent

Souffle sur nos sentiments ;

Dans le cœur indigent

De tous les braves gens,

Il ne reste que l’argent

Pour soigner leur tourment…

Plus d’amour,

Encore moins de sentiments ;

Passent vite les jours,

Où même les politiques en

Sont à parler trop gentiment

De cette terrible crise de l’argent…

Plus de fierté

À vouloir rester des grands ;

Le syndicat des braves gens

Lui aussi, hypocrite, il nous ment

Tout comme le président ;

Plus personne ne sait où il en est…

Juste le vent

Qui souffle sur les braves gens ;

Une tempête sur la terre,

Un vrai tremblement de terre,

Où chacun de nous se terre

Se tait et lâchement attend…

Mais il n’y a plus d’argent…

Pourquoi le taire ;

Le sentiment d’amour

En nous, il restera toujours ;

Pourquoi tous ces boniments

Pour les sentiments ; faisons l’amour…

Pour faire de l’argent,

Nous devons entrer en guerre

Entrons en amour

Pour éviter la guerre braves gens…

Entrons en amour

Plutôt que nous faire la guerre…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 02 septembre 2012 à 10h00

SI…

25 août 2012

Si…

Si…juste à mon réveil

Ma pensée s’illumine

Comme un rayon de soleil ;

Si…ma pensée s’imagine,

Voir ta chevelure mi longue,

Ta silhouette mince et longue ;

Si mon cœur entrevoit

Ta bouche féminine,

Tes yeux bruns ou marron ;

Si…mon cœur d’émoi,

Bat juste pour toi,

Que je tourne en rond ;

Si…après avoir lu tes vers,

Et surtout lu ton message ;

Crois tu que je sois pervers ;

Si…je crois en toi,

Je réponds à ton message

Et que mon cœur pour toi,

D’amitié et d’amour s’est ouvert ;

Mon bel Ange

Cela te dérange ?…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 25 août 2012 à 7h00

UN MONDE BIEN TRANQUILLE

24 août 2012

UN MONDE BIEN TRANQUILLE

Impression sereine

En regardant ces abeilles

Voler de fleurs en nid,

De nid en fleurs

Dans un ballet régi par le soleil

Et par le rituel du miel de la vie…

Pourquoi vont-elles mourir ?

D’avoir butiné ces fleurs ?

Leur nid est leur ultime demeure…

Comme dans un film,

Regarder vivre le monde,

Manger, travailler, bouger,

Tourner dans la même ronde,

Payer chaque année sa dîme

Pour tenter d’exister,

Tenter de vivre une petite vie intime

Assez riche d’amour et d’amitié,

Pas à donner sa vie pour défendre sa liberté…

Être un spectateur

Avoir des élans du cœur

Lorsque des pauvres gens sans armes

Se laissent presque détruire

De ne pas vouloir s’enfuir

Devant la force cruelle des armes

La puissance mortelle des chars,

Qui veut les rendre plus pauvres que clochards,

Plus malheureux, affamés, soumis, malades et martyrs… 

S’installe un monde bien tranquille,

Où tout le monde se défile

Comme si rien ne se passe

Chez soi, chez les autres, ou ailleurs,

Ailleurs que chez soit ;

Garder tout pour soi,

Vivre sans trop d’émois,

Un peu chacun pour soi ;

Comme si on nous donnait le choix…

Donner juste un peu de soi ailleurs

Pour faire croire à l’autre, qu’on est meilleur ;

Mais on a tous, le même cœur ;

Il peut cesser de battre à n’importe quelle heure,

Lui seul, de notre vie, a le choix,

Que toi ou moi on ai ou non la foi

Que nous nous aimions ou pas

Que nous soyons gendarme ou voleur ;

Celui qui décidera, sera éternellement notre cœur…

A l’heure qu’il choisira, on ne le saura pas…

Même le monde bien tranquille, restera…

C’est un monde si tranquille,

Où tout le monde se défile,

Comme si rien ne se passe,

Tout le monde reste de glace,

Un autre naîtra pour prendre votre place

Le monde ne s’étonnera pas !!!  

Si vous laissez votre place…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 24 août 2012 à 12h00

LE VALET DE PEINE

22 août 2012

LE VALET DE PEINE

Me voici devenu

Le valet de peine

D’une jeune Reine

Descendue des nues ;

Depuis bien des semaines

Chaque jour, Exo est bienvenue…

Je sais que je la gêne

Avec tous mes sentiments

Trop forts et trop grands ;

Sans fredaines, ni peine

Je lui écris mes poèmes ;

Comprend elle que je l’aime ?

Les mots d’amour pour elle,

Je les mets en rengaine,

J’aligne de beaux vers,

Du cœur ils sont sincères,

Naissent de ses sublimes yeux verts ;

Je la découvre toujours plus belle…

Chaque matin j’ouvre son blog,

Ses photos sont très en vogue ;

Exo ne laisse personne indifférent,

Moi je lis tout d’elle, c’est envoûtant ;

Je hais cette vie qui nous enchaîne ;

Exo, là bas vit, moi ici je traîne…

Je traîne avec insolence

Sur les pavés de mon indolence ;

Plus rien d’elle ne m’indiffère,

Je vis, je dors sur sa terre,

Je désire unir nos différences,

J’espère convaincre son innocence,

Faire tomber son indifférence…

L’aimer a pour moi toute son importance…

Exotica je t’aime sans arrogance…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 22 août 2012 à 16h00

REGARD D’AMOUR

22 août 2012

REGARD D’AMOUR

Émotion d’amour

Simple comme ton regard

Qui renaît chaque jour ;

J’ai en moi ton regard

Vivant pour toujours

Comme un acte d’amour…

Nul besoin de geste,

Nul besoin de sexe,

Tout se passe toujours

Par notre âme céleste ;

Notre absence humaine

De l’autre, devient inhumaine…

Ma chair te réclame

Sans état d’âme ;

Prendre ton corps de femme,

Caresser tes mains

Pour changer notre destin,

Faire de l’amour notre festin…

Dormir l’un à l’autre,

Ne plus pouvoir

Se passer de l’autre ;

S’aimer dans l’autre,

Se respirer, se voir,

Désirer se toucher, le vouloir…

Émotion d’amour,

Simple comme ton regard

Exo, tu renais chaque jour,

J’ai en moi ton regard,

Vivant pour toujours ;

Comme un acte éternel d’amour…

Exotica, j’aime ton regard d’amour

Pour toujours…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 22 août 2012 à 11h00

LE FIL DU RASOIR

21 août 2012

LE FIL DU RASOIR

Chaque jour

À la même heure

Se lever

Pour se laver ;

Rasage et

Douche ;

Froide l’été,

Chaude l’hiver,

La lame du rasoir

File et défile,

Au dessus de la bouche

Puis au dessous,

Sur le menton,

Bien au niveau

Du cou,

De la carotide ;

Juste un coup

Suffit pour changer

Son horizon

Oublier tout ;

Famille, enfants,

Amis, argent,

Boulot, emmerdes, impôts ;

Tout, tout d’un coup,

Juste sur une envie

De changer sa vie ;

Et sur le fil du rasoir,

Changer de monde…

Quitter la ronde…

Faire un beau

Et grand bras d’honneur

A ce monde

Qui se moque bien

Qu’on meurt pour lui…

Juste d’un coup

Le fil du rasoir

Peut changer tout…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 21 août 2012 à 19h00

 

MA PETITE SIRÈNE BLEU

21 août 2012

MA PETITE SIRÈNE BLEU

Exo, ma petite sirène

Nage dans la mer

Du ciel là-haut,

Elle flotte entre deux eaux,

Pour chercher son rivage

Où poser son joli visage

Le long d’une nouvelle terre,

Qui deviendra la sienne,

Où fleurira une rose bleu

Sur le cœur d’un ange bleu…

J’imagine sur ma toile ;

Le tableau devant les yeux bleus

De ma mémoire, se dévoile ;

Il est fantastique et majestueux.

Exo ma sirène est dans l’eau

Comme un joli poisson royal,

Entourée d’une cours magistrale ;

La mer, la brume, la lune et sa rose bleu

Seront ses compagnes dans les nues,

Sous les yeux d’un tigre à l’affût…

Mes yeux remplis d’étoiles,

Observent le joli et clair voile

Que dépose la brume nuageuse

À travers la nuit neigeuse

Sur les ombres pures hors du temps,

Distinctes telles des ombres chinoises ;

Puis doucement, ils apprivoisent

Les couleurs floues de mon tableau, turquoise,

Distinguent la longue et fine silhouette astrale

De ma petite sirène, reine des fonds marins austral…

Mes pinceaux courent, dévots

Sur le ciel, la terre, le temps et les flots,

Tentent d’arrêter les tempêtes d’amour, abyssinales,

Dans toute ma vie antérieure, de poète marginal,

Et honorent enfin cet amour ancestral

Que tout mon être intime ressent pour cette sirène

Mi poisson, mi-femme d’un autre temps lunaire,

Si réelle, si belle si actuelle et célibataire ;

Mes mains mon âme mon cœur, mon imagination enchaînent

Exo, de mon désir total dévolu à ma petite sirène Québécoise bleu…

L’artiste peintre que je suis voit Exo ma sirène bleu,  posée

Sur mon cœur, embrassée d’amour par mes yeux bleus,

En forme de rose ; aimer et protéger par cette rose bleu pour l’éternité  

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 21 août 2012 à 16h30

LE PETIT RAT et le VIEUX TIGRE

20 août 2012

LE PETIT RAT et le VIEUX TIGRE

J’ai cru perdre mon aura,

Il y a quelques années de cela ;

Un camion sur la route de mon destin

A voulu me faire changer de chemin ;

Le tigre que je suis, déjà solitaire et ironique

Se refermait sur lui dans son antre fatidique…

J’ai passé ma vie à mourir pour rien

Mais comme je ne mourais pas assez vite ;

Je ne saurais jamais, qui a voulu que je ne quitte

Pas ce monde comme un homme bien ou un bon à rien

Je pense que tout a été une question d’instinct,

Un ange de vie m’a tiré par la main…

Quelques rudes années après,

J’ai réappris à vivre et à marcher,

Plus à me sauver du monde ou à trop le courir,

Mais à regarder, voir, entendre et écouter,

Comprendre, échanger, partager et offrir,

Le don de ma personne avec le sourire de la bonté…

J’ai repris ma marche solitaire,

Sur des nouveaux chemins de mystères,

Avec en moins une mémoire pas claire, 

Le regard sur les autres plus ouvert,

Capable de voir jusque au-delà de l’univers ;

Mes yeux bleus sont restés hypnotiser pas ses yeux verts…

Ses yeux verts remplis de lumière,

Marchent et avancent sur une autre belle terre,

Reliée juste par l’immensité de la voûte stellaire ;

Je reste envoûter par cette majestueuse étoile lunaire

Pas plus gros qu’un adorable gentil petit rat qui se terre

De peur devant l’amour et l’amitié que mon être tout entier lui a offert…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 20 août 2012 à 18h30

UNE PAIRE DE JUMELLES

20 août 2012

UNE PAIRE DE JUMELLES

Ce soir la nuit va tomber ;

Comme chaque soir, vont s’illuminer,

Deux étoiles de merveille,

Deux astres presque pareils ;

Ils vont s’accrocher

A la voûte céleste prés de la lune,

Et éclairer de rêves ma nuit de sommeil,

Comme les rayons du soleil

Dans le sable du désert brûle ses dunes…

Mes rêves de ces jumelles,

Vont découvrir leurs jolis regards verts

Qui n’appartiennent qu’à elles ;

Pourtant, mes rêves aussi, sauront faire

La différence entre leur lumière ;

Ève, l’étoile qui me regarde un peu trop fière,

A l’éclat de douceur romantique stellaire

De sa sœur, Exo, plus ange d’amour solitaire,

Plus femme de cœur, de fleur étoilée solidaire…

Je dormirais éveiller pour voir scintiller

Leurs éclats d’anges de l’humanité,

Je dormirais éveiller pour écouter

Leur voix d’anges m’enchanter

De mille et un éclat tonal de beauté,

Seulement pour juste me laisser dorloter

Par leur magnificiente humanité,

Juste leur appartenir et laisser leur pureté

Prendre mon âme et mon cœur d’amour et d’amitié…

Pour le reste de l’éternité…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 20 août 2012 à 12h00

12345...17